23 avril - le tarot grand Eteilla

Dans la seconde vitrine de divination, au premier étage de notre musée, on trouve différents jeux destinés à la divination par le tarot, parmi lesquels le visiteur amateur, ou connaisseur en la matière reconnait le célèbre GRAND ETEILLA l’un des plus réputés dans l’art de la divination depuis les cartes.


Celui-ci date du XVIIIème siècle. A cette époque, le Paris branché en matière de cartomancie, se bousculechez Jean-Baptiste Aliette. C’est de son patronyme que ce dernier se servira pour nommer son jeu dont l’anagramme donne… ETTEILA, qui prenant toute son importance courue par la coqueluche des devins parisiens puis provinciaux, devient par une flatteuse extension le… GRAND Etteilla. Ce sera le nec plus ultra des supports de voyance pour notre pays ou se développera un véritable engouement, une passion dévorante, pour ce genre de méthode de divination que les néologismes (création de nouveaux mots) n’hésiteront pas à nommer ‘tarologie’. Cette ‘tarologie’ allant en grandissant sans tarir dans les milieux sulfureux du genre jusqu’à nos jours en s’amplifiant toujours de manière exponentielle. Ces visions sur un au-delà, dont la crédibilité est laissée à l’appréciation de chacune et chacun, se montre comme la porte ouvrant sur d’inquiétantes forces occultes tissant d’hypothétiques liens entres les événements, les faits, les personnages dans l’espace et le temps. Ce sont ces attaches, parfois à la limite la plus ténue de l’effacement, que le monde de la magie et de l’occultisme verront inscrites dans les cartes comme des amorces mythiques de ces éclairages depuis des au-delà mythiques les plus diverses tels ceux de l’Egypte antique, Bohémiens ou de plus en plus mis à toutes les sauces pourvues qu’elles soient attrayantes selon les modes et convictions aux gouts du jour.

L’exploration de ces mondes parfois très obscurs ou surexposés se fera par le biais du jeu de tarot, par sa facilité d’accès disponible dans le moindre stand d’ésotérisme, par l’attrait, avouons-le, des images étant autant de véritables ’miroirs aux alouette’ ou miroirs aux réalités déplacées au fil des temps passés et avenirs. En attendant le moment du ‘tirage des cartes’ revenons à notre ETTEILLA… tout aussi grand soit-il. Cet illustre jeu sait se faire apprécier des connaisseurs ou amateurs, en terme de tirage cartomancien, interprétation des rêves ou prémonitions quand ce ne sera pas le monde démesuré des horoscopes. Son créateur tombe à point nommé pour combler un manque de ce genre de supports divinatoires. Il y présentera son talent cartographique et sera, à propos ‘initié’ par un certain Antoine Court de Gébelin, un franc-maçon encore conforme à leur valeur ésotérique d’alors (ce qui n’est plus vraiment le cas aujourd’hui). Monsieur Aliette continuera à s’illustrer dans le monde des éditions tarologiques précisément intimement teinté de couleurs artistiques et plus particulièrement pour son GRAND ETEILLA. Ce jeu, continuons à l’appeler ainsi puisque nous jouerons sur nos espoirs et désespoirs, sera le fruit d’une étude sur le fameux ‘Livre de Thot’ (dieu lunaire à chair verte réputé pour ses fonctions psychopompes) , un livre qui aurait existé en Egypte antique. On y apprend les rites secrets ésotériques imposés par les vingt-deux atouts du jeu de Tarot réputés connus par leur rassemblement présenté et expliqué dans ce livre.


Jean-Baptiste Aliette passera de nombreuses années à réaliser en prospections et recherches diverses sur ces sujets pour le moins obscurs ou réputés fort peu accessibles. Il finit par rassembler et synthétiser tout ce qu’il a pu à son époque et ses moyens, pour enfin produire son jeu fascinant ayant toujours la même aura, voire plus encore. Ce ‘fruit’ sera celui d’une formidable connaissance ésotérique hors du commun offrant une vision mystique ouvrant ses regards sur un savoir d’une dimension offrant, à son ‘meneur de jeu’, une précision des plus troublantes, il faut bien l’avouer, même si on évoque que le demandeur puisse se faire impressionner, ou accepter que le hasard fasse bigrement bien les choses.

Ce GRAND ETTEILLA, que nous pouvons voir dans notre vitrine, se compose de 78 cartes de grand format, bien que de plus petits commencent à circuler en taille ‘de poche’ comme nous en montrons en vitrine. Les 78 cartes se répartissent en 56 ‘arcanes mineures’ plus 21 ‘arcanes majeures’ accompagnées par la 78ème carte (elles sont numérotées en haut à gauche), ici nommée la Folie et Mat dans le tarot de Marseille. Dans notre jeu, elle est rigoureusement indépendante en couleurs et graduation. Chacune des cartes présente deux sens explicatifs selon son tirage sortant à l’endroit ou envers. C’est ainsi par toutes ses possibilités d’interprétations que le jeu offre des réponses bien appropriées, souvent claires et précises qui sidèrent le consultant, et disons que souvent, il y a de quoi. Ce succès, quasiment immédiat dès sa parution, aura la réputation de faire ‘mouche’, une réputation assurant son apogée à l’époque napoléonienne et plus encore à présent… une réputation non usurpée, motivée par les petits textes sommairement explicatifs, ou titre, sur les 78 lames, apportant sur l’instant les explications conséquentes tant attendues par le consultant face ces instruments d’interprétation.


Ces jeux de ‘tarots’ vont depuis deux ou trois premiers ‘modèles’ d’époques même plus anciens avec, notamment, surtout ceux de Bologne connus dès le début du XVIIIe. Siècle, être vite suivis par une rafale incessante d’autres tarots tous plus réputés les uns que les autres d’être les plus forts en matière de divination… bien entendu, mais ça reste à prouver.


A vous visiteuses et visiteurs de voir ce jeu authentique et de penser à la valeur de ses pouvoirs divinatoires… ou non. Celui-là est présenté dans ‘son jus’ avec sa boite et tiroir cartonné d’origines. D’autres jeux accompagnent notre tarot GRAND ETTEILLA et nous reviendrons sur eux prochainement.


André Douzet

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Le musée de l'Etrange est un musée privé. Il ne bénéficie d'aucune donation ni subvention. Il compte sur vous, lors de votre visite, pour participer à la mesure de ce que vous avez apprécié.
De plus, il ouvre le plus souvent sur réservation. Pour connaître les horaires d'ouverture,

nous vous invitons à vous rendre sur la page horaires ou appeler au numéro ci-dessous.
A trés bientôt pour votre visite.

 

Situés dans des caves, les locaux du musée ne sont hélas pas accessibles aux handicapés. Nous ne pouvons donc les ouvrir au tout public, leur accès est de fait restreint par la loi au domaine privé : nous ne pouvons donc accueillir dans nos locaux que les membres de notre association. Nous vous proposerons une adhésion ponctuelle valable le temps de la visite.

Et n'hésitez pas à nous faire connaître.

  • YouTube Social  Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook App Icon
  • Twitter App Icon
  • Google+ App Icon

©André Douzet 2016-2019
29 rue du Plat - 07340 Serrières
Tél : 07.62.46.86.39 museedeletrange@gmail.com
n°Siret : 78915274100011

Conditions générales de vente - protection des données personnelles