5 mai - Mini jeux de construction

Les jeux exposés dans la grande vitrine de la ‘salle médiévale’ de notre musée sont ceux des enfants des années 1950. Pour la plupart d’entre eux, il s’agit des miens, mais je sais que les autres gamins de mon époque avaient, à peu de choses près, les mêmes… Nous sommes tenuspar le volume de ce grand espace d’exposition à présenter les amusements pouvant entrer dans cette vitrine en excluant ceux, vraiment trop encombrants, ne pouvant y prendre place pour cette raison. Parmi ceux-ci, notamment lors de ces thèmes particuliers d’exposition on trouve un train électrique, un autre à ‘clé’, un tir au pigeon avec son tourniquet et autres cerfs-volants ou loisir de plein air. Pour les autres, et bien ils sont présentés tels qu’ils ont survécu à leur voyage dans le temps durant plus de 60 ans, bien à l’abri dans une malle. Ma grand-mère m’imposait, après m’en être servi, de nettoyer les éléments et les remettre dans des boites à chaussures leur servant de rangement jusqu’à la fois suivante et un jour… n’étant plus en âge pour ces amusements, les boites ont pris le chemin de cette grande malle qui leur servit de véhicule ‘temporel’ jusqu’à ce moment où ils rejoignirent la grande vitrine pour y être exposés.

Certes, il n’y pas là de quoi éveiller l’intention de les classifier comme étranges.


Toutefois, ils ont le mérite de montrer aux visiteurs et leurs enfants avec quoi nous occupions nos loisirs, hormis ceux que mes parents m’autorisaient à l’extérieur durant les vacances notamment avec l’ajout de ce que me fabriquait mon ancêtre (celui ayant eu la passion des objets de l’étrange) et qui ne durait qu’à peine le temps de ces vacances, tels, arcs avec flèche (avec un but de bouchon arrondi au bout) cerf-volant, fronde et autres cabanes quand ce n’était pas carrément une caisse à savon… si ces derniers n’ont pas survécu à mes traitements brutaux, ils sont toujours entièrement présents dans ma mémoire. De fait, mon ancêtre priorisait les jouets en bois en délaissant ceux en plastique et autres synthétiques, expliquant le fait qu’ils m’offre des boites contenant des éléments de bois. Il est bien entendu que lorsque nous parlons de nos jeux, nous faisons également allusion à ceux pour filles et garçons ou également plus réservés fille, car je me souviens qu’alors ma sœur jouait avec les miens et se voyait gratifier d’un berceau ou autre fabriqué aussi par notre ancêtre ne faisant jamais de jaloux.


Bien entendu, il est question de ces ‘grands et encombrants’ jouets de ces époques bataillant à entrer dans nos vitrines d’un espace plus modeste. A ces époques, nous ne disposions pas des passe-temps d’aujourd’hui à bases informatiques, électroniques, robotiques et ‘internautiques’. Aussi, lors des expositions du musée sur ces thèmes nous voyons que les adolescents et adultes non seulement poser ou fermer leurs appareils à ’jeux’ mais s’intéresser aux nôtres anciens, voire jouer avec ceux à leur disposition le temps de leur visite.


Nous n’allons pas refaire la philosophie du jeu et jouets d’enfants, ni continuer sur les ‘grands’ jouets mais nous tourner vers ceux plus réduits ou carrément petits comme on peut en voir de plus près dans notre vitrine. Des jeux que j’appréciais alors car ils n’étaient pas soumis au soleil, pluie, crépuscule ou endroit de jeux car je pouvais les emmener avec moi selon l’humeur ou le moment. Mon grand-père m’offrait parfois, aux moments scolaires conséquents ou autres fêtes de petites boites à peine plus grandes qu’une boite d’allumettes ordinaire… sans grattoir, celui-ci remplacé par une teinte sombre. Sur la face principale on trouvait un dessin coloré avec le thème du contenu de la boite. Ce pouvait être des scènes de la ville : ponts, stations-services ou encore des détails d’emplacements de zoo comme les emplacements réservés aux ours et autres animaux. De pièces de bois figuraient les enclos avec des profils d’animaux facilement indentifiables, le tout dans des couleurs vives et agréables. Ainsi je pouvais passer des heures à imaginer des décors ou aventures dont forcément le héros sortait vainqueur ou responsable zoologique.

D’autres de ces boites (‘BUILD A SKYSCRAPER’) étaient plus allongées et présentaient des paysages citadins, des immeubles, building ou édifices architecturaux dont on trouvait des modèles en exemples sur un feuillet plié dans la boite contenant des barres, à section carrée, de bois avec différentes longueur. Celles-ci imprimées en couleurs différentes simulaient des fenêtres et ouvertures d’immeubles… que nous nous ingéniions à imaginer et construire en Le Corbusier de circonstance aménageant d’entiers quartiers de cités tous plus grandioses et impressionnants les uns que les autres avec devant eux de petits profils de voitures colorées… Et ainsi sont rassemblés près d’une dizaine de ces petites boites de constructions et de décors qui éveillaient créativement nos esprits d’enfants en attente d’imaginaire.


Ce sont, à présent, des jouets désuets que plus aucun enfant ne connait ou n’utiliserait et c’est sans doute ces aspects des enfances lointaines qui maintenant font le charme de ces passe-temps d’un autre temps et peut-être leur aspect pouvant paraître quelque peu étrange… Ce sont ces jeux de mini construction en bois que nous vous invitons à regarder avec un regard chargé d’enfance…


André Douzet

5 vues

Le musée de l'Etrange est un musée privé. Il ne bénéficie d'aucune donation ni subvention. Il compte sur vous, lors de votre visite, pour participer à la mesure de ce que vous avez apprécié.
De plus, il ouvre le plus souvent sur réservation. Pour connaître les horaires d'ouverture,

nous vous invitons à vous rendre sur la page horaires ou appeler au numéro ci-dessous.
A trés bientôt pour votre visite.

 

Situés dans des caves, les locaux du musée ne sont hélas pas accessibles aux handicapés. Nous ne pouvons donc les ouvrir au tout public, leur accès est de fait restreint par la loi au domaine privé : nous ne pouvons donc accueillir dans nos locaux que les membres de notre association. Nous vous proposerons une adhésion ponctuelle valable le temps de la visite.

Et n'hésitez pas à nous faire connaître.

  • YouTube Social  Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook App Icon
  • Twitter App Icon
  • Google+ App Icon

©André Douzet 2016-2019
29 rue du Plat - 07340 Serrières
Tél : 07.62.46.86.39 museedeletrange@gmail.com
n°Siret : 78915274100011

Conditions générales de vente - protection des données personnelles