3 mai - La pomme et l'étoile

Mis à jour : mai 4

La visite virtuelle et ponctuelle du musée avait déjà ouvert notre sujet avec ‘l’arbre d’Eve’ paru en N° 29, un arbre et ses pommes de verre fait par le vieux maître verrier et maître des éléments du musée. Il avait expliqué que le fruit de la connaissance était celui rassemblant, en un seul élément, l’Homme et la Femme de l’Eden… mais ayant failli à l’ordre de ne pas céder à la tentation, ils furent précipités dans la matière en même temps que d’éternels ils deviennent ‘mortels’. Une punition devant, à l’issu de l’usure de la vieillesse, mettre fin à leur vie sans autre forme de procès. Un dramatique état que le démiurge va leur permet toutefois de partiellement contourner. A cet effet, il leur explique peu avant d’être jetés du Paradis, tout de suite après le Serpent, qu’ils peuvent pallier cet effroyable destin en se reproduisant et ainsi avoir une descendance et prolonger leur race… humaine. Et, dès cet instant, leurs yeux se ‘décillent’ comme il est écrit dans la Bible et prennent conscience de leur nudité et durée en ‘descendant dans la génération’. S’ils vont effectivement se prolonger en procréant, ils seront également inscrits dans le fruit de ‘l’arbre de la Connaissance’ comme l’avait fondu le Maître-verrier dans une gamme unique de couleurs vertes… verte comme un Graal… D’une couleur verte complémentaire dans le ‘cercle chromatique’ au rouge sang. Ce rouge d’un sang comme celui coulé dans le Graal mélangé cependant judicieusement à quelques gouttes d’eau, d’une eau vitale, vitale comme l’eau primordiale à l’origine de toutes vies, toutes vies conçues puis installées dans un Eden sous un arbre du savoir aux ‘fruit des fruits ; la Pomme’.


Bien entendu, cette histoire est belle, mais si belle qu’elle peut parfois être entendue comme un conte, une légende, une chronique merveilleuse, un récit étrange issu d’un passé qui nous dépasse, échappe et nous rassemble à chaque fois que nous semblons dispersés et perdus. Magique !!! Alors cette étrange magie nous paraîtrait bien fragile, désuète voire ridicule, au point de nous faire douter qu’on puisse lui accorder le moindre légitime crédit. Alors notre ancêtre avait prévu notre déception, ou nos espoirs de… sauver les meubles. Il avait durant ses recherches en éléments et possibles réalités encore accessibles. Il m’avait appris que la pomme est bien le fruit du savoir et de la race humaine paradisiaque. Alors, il me proposait d’observer ce fruit du savoir et sortait son couteau. Il commençait, avec un premier fruit et le coupait latéralement en tenant la queue en haut. Là, il l’ouvrait en deux et montrait le fruit coupé

montrant, en son centre, une étoile à 5 branches, un pentagramme si on préfère, ou mieux encore la représentation de… L’Homme Debout, un ‘homme debout’ comme l’avait inscrit dans la même étoile, l’Homme de Vitruve de monsieur Léonard de Vinci. L’homme était bien là dans ce fruit. Ensuite, avec son couteau, il coupait une autre pomme, cette fois longitudinalement et l’ouvrait comme pour la première coupe et me montrait l’intérieur. Un intérieur qui, en plan, montre l’appareil génital féminin avec force détail… et, avec un air entendu, annonçait que le fruit de l’initiation est bien celui contenant l’homme et la femme de l’Eden, selon l’évidence du visuel démonstratif dans les symboles présentés dans les deux coupes du fruit qui au demeurant s’appelait, pour les romains, le fruit ‘malus sieversii’ à savoir une panacée capable de tout soigner, pendant que pour les gaulois le pommier et ses fruits étaient sacrés . pour les Celtes l’arbre est aussi celui de l’initiation avec les fameuses pommes d’Avallon, pendant qu’une tradition se prolongeant dans les contes chevaleresques comme l’arbre sous lequel enseignait Merlin… La pomme tiendra longtemps son rôle médicinale avec ce proverbe populaire scandant qu’ "une pomme à chaque matin vaut un bon médecin".


Mais le vieux collectionneur poursuivra ses commentaires en expliquant que l’étoile à cinq branches va perpétuer son symbolisme dans quelques autres espèces animales ou végétales tout en soulignant que le monde minéral aura son lot étoilé également, telle une huître fossilisée avec son mollusque qui représente une étrange étoile brillante comme un quartz à branches. Les fruits auront leurs ‘restes des pièces florales’ souvent en forme d’étoile à cinq branches. Certains fruits à coque du type petite grenade présentent un grande étoile à 5 branches larges et longues et ainsi pour quelques autres végétaux du genre. On notera les ‘étoiles de mer’ étant généralement à cinq ‘branches’ mais possiblement plus nombreuses pour quelques espèces.



Les oursins montreront également leur ‘plaque madréporique’, organe de reproduction, dessinant fréquemment une superbe étoile à cinq branches renflées et bien visible… quand les mêmes oursins un fois fossilisés montrent sur leurs carapaces pierreuses une autre étoile à 5 branches à peine esquissées mais visibles. D’où, d’étranges légendes sur ces vestiges fossiles devenant ‘psychopompes’ et, de fait, symboliquement liés au retour à la vie ou représentant une garantie de vie apaisée dans l’au-delà. On en retrouvera dans des sépultures néolithiques, gauloises, celtes, wisigothes jusqu’au temps des cathédrales où les fossiles étoilés seront posés sous les pierres de fondation des porches. Les templiers emporteront ce genre d’étoiles ‘oursines’ jusque dans certaines de leurs tombes.


Nos visiteuses et visiteurs pourront retrouver dans les vitrines du ‘Cabinet de curiosités’ les fossiles et fruits secs étoilés, les étoiles, et oursins avec leurs plaques madréporiques… le voyage se fera jusqu’à l’arbre du savoir de la création de Lucifer en forme de pommier de verre vert allant de l’éternel à la descente dans la Génération.


André Douzet

30 vues

Le musée de l'Etrange est un musée privé. Il ne bénéficie d'aucune donation ni subvention. Il compte sur vous, lors de votre visite, pour participer à la mesure de ce que vous avez apprécié.
De plus, il ouvre le plus souvent sur réservation. Pour connaître les horaires d'ouverture,

nous vous invitons à vous rendre sur la page horaires ou appeler au numéro ci-dessous.
A trés bientôt pour votre visite.

 

Situés dans des caves, les locaux du musée ne sont hélas pas accessibles aux handicapés. Nous ne pouvons donc les ouvrir au tout public, leur accès est de fait restreint par la loi au domaine privé : nous ne pouvons donc accueillir dans nos locaux que les membres de notre association. Nous vous proposerons une adhésion ponctuelle valable le temps de la visite.

Et n'hésitez pas à nous faire connaître.

  • YouTube Social  Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook App Icon
  • Twitter App Icon
  • Google+ App Icon

©André Douzet 2016-2019
29 rue du Plat - 07340 Serrières
Tél : 07.62.46.86.39 museedeletrange@gmail.com
n°Siret : 78915274100011

Conditions générales de vente - protection des données personnelles