25 mars - le bezoard

Le cabinet de curiosités, parmi ses étrangetés (toutes cependant authentiques), contient un ‘Bézoard’,  parmi les minéraux insolites. Il se présente sous la forme d’une sphère de 6 cm environ posée sur son socle de bronze. Nous savons qu’il fut récupéré dans les réserves d’un apothicaire stéphanois amateurs de curiosités pharmaceutiques et magiques.




En visitant certains musées, des plus sérieux puisque reconnus, classés ‘monuments’, nous trouvons surtout dans ceux installés dans des abbayes et hôpitaux médiévaux, des reconstitutions d’apothicairerie avec leur salle des potions, préparations et médications. C’est parmi ces ‘bocaux’ où rayons des produits que le visiteur assidu finit par rencontrer un exemplaire des plus rares de Bézoard. C’est notamment le cas pour Notre-Dame de la Rose à Lessines en ancienne Nervie, où leur ‘pharmacie’ médiévale en possède encore plusieurs. Certaines traditions médicamenteuse le pensaient issu des larmes de cerf de plus de 10 ans ou d’un fantastique Tragelaphe caprin. Présenté sous le nom de ‘Pierre de fiel’ ou ‘perle d’estomac’ sa réputation l’égalait avec celle d’une corne de licorne, les deux très convoités par les naturalistes et curieux de sciences. Ils seront largement copiés ou contrefaits…


La rareté de l’élément lui assurait une réputation de médicament redoutable, d’antidote souverain contre quasiment tous les maux de l’Humanité comme la peste et le venin de serpin. Les familles de Habsbourg en détenaient en poudre contre la ‘mélancolie’ dont ils souffraient. Par exemple le cardinal Richelieu remercie le Général des Chartreux pour le bézoard prêté par ce dernier et lui ayant été magistral en le sauvant d’une « assez fâcheuse maladie »… et ainsi pour d’autres puissants régnants de ce monde. Ainsi le bézoard dorait son blason jusqu’au 16e siècle ou la médecine rationnelle d’Ambroise Paré le reléguait définitivement au rang de collections d’apothicaire, musées en la matière et curiosités collections d’objets magique, alchimiques.


Le Bézoard devrait son nom au persan ‘padzahr’, ‘bazcher’ ou ‘basdzer’ signifiant chasse, dissipe, préserve du poison’, de l’hébreu ‘béluzar’ ou encore de ‘pasar’ ; ‘pazan’ signifiant bouc avec tout l’aspect diabolico- pharmaceutique… ou encore de l’arabe. On le retrouve dans quasiment toutes les traditions jusqu’aux chinoises, mongoles ou incas. C’est dire la largesse de sa réputation qui égalera largement ses qualités médicamenteuses ou hermétiques.


On trouve cette curiosité à l’état naturel dans différents domaines de superstitions et régions selon les pays. Habituellement il s’agit d’une concrétion retrouvée dans l’estomac de certains mammifères sauvages –voire marins- domestiques, le porc par exemple. Il se présente sous forme sphérique, ovoïde ou anarchique sur lesquels on peut voir des traces de ‘grattages’ afin d’en tirer la poudre médicamenteuse. Etiqueté sous le nom de phytobézoard quand il est composé de végétaux digérés, et sous celle de trichobézoard lorsque ce sont des poils absorbés par léchage… ou enfin avec le titre de pharmacobézoard, dès qu’il se constitue dans l’estomac depuis des enveloppes chimiques de médicaments, capsule ou gélule notamment.


Nous ne saurions terminer cette présentation sans faire un clin d’œil aux aventures magiques d’Harry Potter qui dans les films 1 et 6 rencontre et utilise le bézoard. Severus Rogue, maître des potions et drogues de l’école de sorciers de Poudlard, présente cette pierre, trouvée dans la panse des chèvres comme souveraine contre les poisons mortels les plus usuels. Harry l’utilisera pour sauver son ami Ron Weasley victime d’un violent empoisonnement. Nous aurons, au demeurant, l’occasion de croiser Harry Potter dans d’autres lieux de notre musée de l’étrange.





André Douzet

29 vues

Le musée de l'Etrange est un musée privé. Il ne bénéficie d'aucune donation ni subvention. Il compte sur vous, lors de votre visite, pour participer à la mesure de ce que vous avez apprécié.
De plus, il ouvre le plus souvent sur réservation. Pour connaître les horaires d'ouverture,

nous vous invitons à vous rendre sur la page horaires ou appeler au numéro ci-dessous.
A trés bientôt pour votre visite.

 

Situés dans des caves, les locaux du musée ne sont hélas pas accessibles aux handicapés. Nous ne pouvons donc les ouvrir au tout public, leur accès est de fait restreint par la loi au domaine privé : nous ne pouvons donc accueillir dans nos locaux que les membres de notre association. Nous vous proposerons une adhésion ponctuelle valable le temps de la visite.

Et n'hésitez pas à nous faire connaître.

  • YouTube Social  Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook App Icon
  • Twitter App Icon
  • Google+ App Icon

©André Douzet 2016-2019
29 rue du Plat - 07340 Serrières
Tél : 07.62.46.86.39 museedeletrange@gmail.com
n°Siret : 78915274100011

Conditions générales de vente - protection des données personnelles