Le musée de l'Etrange est un musée privé. Il ne bénéficie d'aucune donation ni subvention. Il compte sur vous, lors de votre visite, pour participer à la mesure de ce que vous avez apprécié.
De plus, il ouvre le plus souvent sur réservation. Pour connaître les horaires d'ouverture,

nous vous invitons à vous rendre sur la page horaires ou appeler au numéro ci-dessous.
A trés bientôt pour votre visite.

 

Situés dans des caves, les locaux du musée ne sont hélas pas accessibles aux handicapés. Nous ne pouvons donc les ouvrir au tout public, leur accès est de fait restreint par la loi au domaine privé : nous ne pouvons donc accueillir dans nos locaux que les membres de notre association. Nous vous proposerons une adhésion ponctuelle valable le temps de la visite.

Et n'hésitez pas à nous faire connaître.

  • YouTube Social  Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook App Icon
  • Twitter App Icon
  • Google+ App Icon

©André Douzet 2016-2019
29 rue du Plat - 07340 Serrières
Tél : 07.62.46.86.39 museedeletrange@gmail.com
n°Siret : 78915274100011

Conditions générales de vente - protection des données personnelles

20 Mars 2020 - les feuilles de bois

Le Musée de l'Etrange doit d'être participatif dans cette période troublée. Nous allons donc, à compter de jour, vous faire découvrir le musée de façon virtuelle. Nous aurons ainsi l'impression d'être un peu avec vous...et ainsi, le guide du musée se trouve occupé, ce qui est une excellente chose compte tenu de son confinement forcé. On souhaite tous qu'il reste au calme et prenne soin de lui pour mieux vous recevoir dans quelque temps. Voici donc le premier exercice du genre. Bonne lecture.

MaryAnge


Nous disposons dans la partie ‘Cabinet de curiosités’ du musée de différents ouvrages ésotériques, magiques, d’occultisme parmi lesquels se trouvent présentées les ‘FEUILLES DE BOIS ECRITES RETROUVEES A MONTSEGUR’. Il s’agit de supports, d’une extrême finesse, se présentant sous une forme étroite (5cm) et allongée (41cm), pour cette longueur on voit aux fibres visibles que la découpe fut faite longitudinalement. D’une couleur ocre très clair, les bords périphériques montrent une teinte brunâtre diffuse comme on le voit parfois sur les pages papier des livres anciens.



Elles ont été retrouvées dans les murailles de la citadelle lors de restaurations d’urgence d’appareillages, par l’équipe de maçons, venue sur site après-guerre en la circonstance. Le hasard les met en présence de cette découverte derrière des moellons de l’appareillage dégradé. Ils trouvent un étui de plomb contenant 15 feuillets tenus ensemble, et se les partagent en 3 lots. Dépités que cette découverte ne semble pas d’une valeur immédiate les ouvriers se partagent la découverte qui visiblement n’intéresse, alors, absolument personne. Quelques années plus tard l’un des hommes, ne sachant qu’en faire, les remet à une notoriété locale. Ce dernier, peu avant sa mort les confie à une ‘fonctionnaire à la retraite’ du même village qui nous confie. C’est ainsi que ces feuilles nous parviennent et que nous décideront d’en exposer certaines dans le ‘Cabinet de curiosités’ de notre musée de l’étrange.


De nombreux spécialistes s’exercèrent à tenter de déchiffrer ces ‘feuillet de bois couverts d’une étrange écriture, de signes et dessins inexplicables. Des lignes de lettres (ou autre) avec, 5 fois sur 6, des tracés pouvant peut-être s’identifier comme des plans ou plan de masse, une longue créature serpentiforme avec des pattes et une tête à bec (approximativement bien entendu).


Ni ce contenu ni cette existence en ces lieux ne sont explicables de manière tangible. Encore moins si, en plus, cette présence est due aux parfaits pris au piège d’un siège effroyable en raison d’une trahison d’un habitant du cru, rappelons-le au passage. A moins que ces parfaits n’aient eu l’intégralité du document et en ai les complète et parfaite connaissance et maîtrise. Ensuite, à toutes fins utiles, ils auraient pu devant l’importance du contenu décider en toute conscience de le soustraire aux inquisiteurs ou leurs commanditaires. Ensuite ouvrir une légende informant l’existence de ce document dans le sanctuaire de Montségur… et attendre les 3 maçons qui trouveront l’étui !!!! Tout ce qu’on sait c’est qu’il s’agirait d’une prophétie… comme celle du célèbre ‘rameau reverdissant’.



A demain

Le 20 Mars 2020

André Douzet

14 vues